14-21 décembre 2019 J-84

Programmation

Jérémy Zelnik

LES RECOMMANDATIONS DES PROGRAMMATEURS

LE COMITÉ DE SÉLECTION, COMPOSÉ DE FRÉDÉRIC BOYER, GUILLAUME CALOP, PIERRE-EMMANUEL FLEURANTIN, MARIA HANEA, ALICE NKAMGNA, GIL TANGHE ET JÉRÉMY ZELNIK, VOUS PROPOSENT LEURS PETITS CHOIX INTIMES DE LA SÉLECTION ! NOUS NE PARLONS PAS DES FILMS EN COMPÉTITION, NOUS DEVONS UNE PARFAITE NEUTRALITÉ :)

Jellyfish

Dans la tradition du cinéma social anglais un premier film qui vous prend aux tripes. Sarah trouve à travers le théâtre et le stand-up un échappatoire à son quotidien pas toujours rose. L’interprétation de Liv Hill est bouleversante et étonnante de justesse, et le réalisateur James Garner certainement un nouveau talent à suivre.

Tower. A bright day

Ca commence comme un drame familial assez classique dans la campagne polonaise (les retrouvailles de deux sœurs et les secrets familiaux qui ressurgissent) pour déraper vers un film apocalyptique, le tout sur fond de religion et de spiritualité. C’est superbement filmé, notamment la lumière de la campagne, et le film regorge de vrais moment de poésie. Au final j’ai été séduit par ce premier film, révélé à Berlin, d’une réalisatrice qui risque de faire parler d’elle dans les années à venir.

Silent Night

Le retour du fils prodigue expatriés dans sa famille dans la campagne polonaise ne donne pas tout à fait lieu à un conte de Noël. Ou plutôt si : à un film de famille savamment orchestré qui n’est pas sans rappeler le « Conte de Noël » de d’Arnaud Desplechin. La nouvelle génération de réalisateurs polonais regorges décidément talents !

Teret/The load

Présenté comme projet au Village des Coproductions des Arcs en 2013 lors du focus sur les pays de l’ex-Yougoslavie, le film a été dévoilé lors de la dernière Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes. Sorte de road movie entre le Kosovo et Belgrade en Serbie, on suit un chauffeur qui ignore pendant l’essentiel du film le chargement qu’il transporte dans son camion. Le film parvient avec brio à évoquer les terribles massacres de la guerre de Yougoslavie sans vraiment les montrer. Film fort, politique, humain, il aborde un sujet encore controversé plus de 25 ans après en Serbie, et pose la question de la responsabilité de chacun en temps de guerre.

Séance hommage à Lodz

Lodz est une des écoles de cinéma les plus prestigieuses en Europe. Elle a formé des réalisateurs aussi prestigieux que Andrej Wajda, Roman Polanski, Krzysztof Kieślowski. Pour les 70 ans de l’école nous avons élaboré une séance mêlant l’ancien et le nouveau avec des jeunes talents prometteurs comme Dawid Bodzak qui participe cette année au Talent Village et les courts-métrages d’école de Kieślowski ou de Polanski (le classique Two men and a wardwrobe, dans lequel Polanski fait une courte apparition)

Le Ciné-concert

Nous en rêvions depuis longtemps. Nous sommes heureux de vous proposer pour nos 10 ans ce Ciné-concert. Un programme de 3 films dont une version restaurée par la fondation Pathé-Gaumont de l’exceptionnel documentaire de 1907 « L’ascension du Mont Blanc » : des femmes en robe, des hommes en costume cravate s’attaquent à la célèbre ascension. Les filmer à cette altitude avec le matériel de l’époque était une indéniable prouesse. Pour l’accompagner une composition originale créée pour l’occasion par le duo allemand Grandbrothers mêlant piano et son électro. Moment magique en perspective !

Retour

Propulsé par FestiCiné