15-22 décembre 2018 J-116

Professionnels

Le Hackathon du Cinéma 2017

Le premier Hackathon du Cinéma
 
En décembre 2017, le Sommet des Arcs a accueilli le premier Hackathon du Cinéma, en partenariat avec le Centre National du Cinéma, le pôle de compétitivité Imaginove, l'incubateur Commune Image et les entreprises Cinego et Cinétick.

 

Contraction de « hack » et de « marathon », le hackathon est une session de développement informatique intense au terme de laquelle sont proposés des projets d’outils numériques. 

Durant 48 heures, des professionnels et étudiants du digital ont travaillé afin de proposer des solutions numériques concrètes aux problématiques définies par les organisateurs, sur la base des pistes issues du Cercle de réflexion du Sommet 2016 et du rapport Dura sur la Salle de demain.

Les projets devaient répondre à un des sujets suivants :

- Outils collaboratifs et professionnels

- Piratage et implication des salles de cinéma

- Des cinémas lieux de vie proposant une offre enrichie

 

Les équipes présentaient leurs travaux en deux temps :

- Un passage devant un jury technique, présidé par Thierry Delpit (CINEGO) et composé de Julien Zamor (TroisYaourts), Erik Calop (Koda) et Mikaël Sabatier (Cinétick).

- Un exposé face à l'ensemble des professionnels du Sommet, à l'issu duquel ils étaient invité à voter pour l'un des quatre projets.

 

Les Projets :
1. Cassandre

Porté par trois développeurs provenant du projet VidéoLabs, dont ses co-fondateurs, Ludovic Fauvet et Jean-Baptiste Kempf, il s'agit d'une plateforme ultra-sécurisée de prévisionnement en ligne et de partage du matériel promotionnel.

VidéoLabs a notamment développé VLC, lecteur multimédia gratuit aux 400 millions d'utilisateurs, capable de lire la plupart des fichiers et dont la version 3.0 pourra lire directement les DCP.

2. Seal

Le projet Seal, porté par des développeurs de TKT Thinking Technology et des étudiants de l'École 42, propose de moderniser le Registre du cinéma et de l'audiovisuel, pour faciliter la gestion des droits cinématographiques et audiovisuels. Une solution simplifiée dans laquelle les données sont décentralisées et stockées en blockchain.

3. Cin&moi

Composée exclusivement d'étudiants issus de l'école Sup'internet, l'équipe s'est fixé pour objectif de créer un outil web s'inspirant des cartes de fidélité, permettant de reporter aux salles les avis de leurs spectateurs sur les bandes-annonces. A sa sortie de séance, le spectateur est ainsi invité à utiliser QR code distribué sous forme de sticker et à revoir et donner son avis sur les bandes annonces qu'il a vues. Il est récompensé par des entrées gratuites. L'idée aussi est de permettre aux salles de communiquer avec leur public via leurs devices.

Le projet Cin&moi a été désigné Lauréat du Hackahton du cinéma.

4. Ciné Indé

Présenté par Thomas Charier et Camille Tolsa (CinéPool) et d'une data-analyste, Alice Passalacqua, également fille d'exploitants, l'application propose de faire découvrir aux spectateurs leur participation au financement du cinéma, via un simple décompte effectué à partir de l'achat de leur billet. Elle permet de connecter les spectateurs aux salles et à ces dernières de collecter de la data.

Les partenaires du Hackathon du Cinéma

Propulsé par FestiCiné