15-22 décembre 2018 J-58

Programmation

Le comité de sélection

Le comité de sélection

Les Arcs Film Festival sélectionne tous ses films en comité collégial. Nous sommes attachés à la diversité de parole, nous mêlons les hommes et les femmes, l'expérience et la jeunesse. Au final, c'est Frédéric Boyer, notre directeur artistique, qui tranche les débats et prend les décisions, après une écoute attentive et respectueuse des différents avis. Les différents membres sont présentés, à l'exception du directeur artistique, dans l'ordre alphabétique décroissant, histoire de changer un peu.

Frédéric Boyer
Frédéric Boyer en préparation d'une journée au TIFF.

Frédéric est notre directeur artistique, le Boss du Comité de sélection, en somme. Roadie, disquaire, employé de vidéo club, accessoiriste de plateau, perchman… que n’a-t-il pas fait comme petit métier au cours de sa longue carrière dans la musique et le cinéma ? Il a également dirigé la Quinzaine des Réalisateurs et est actuellement directeur artistique du fameux festival New-yorkais TriBeCa. La Cinémathèque Française était sa deuxième maison (voire, parfois sa première). Le genre préféré de ce cœur tendre, c’est le mélodrame. Dans l’équipe, il écoute toujours ses collaborateurs et change parfois d’avis sur les films (euphémisme, ndlr) pour faire croire au comité que le processus de sélection est démocratique. A la fin, c’est lui qui prend la responsabilité du programme et répond à l’éternelle question du public « Pourquoi n’y a t-il pas plus de comédies dans votre sélection ? ». Son guilty pleasure, c’est « Sam, je suis Sam » de Jessie Nelson. Son film culte, « Pulp Fiction » de Quentin Tarantino. Sa séquence de cinéma favorite, la scène de douche dans « Psychose » d’Alfred Hitchcock, voire le documentaire « 78/52 » dédié à cette scène. Vous trouvez ça bateau ? Ok, on creuse : il ajoute toutes les scènes d’imitation dans « The Trip » de Michael Winterbottom. Son méchant préféré, c’est Malcolm Mc Dowell dans « Orange Mécanique » de Stanley Kubrick. Son animal préféré, le corbeau dans « Des oiseaux petits et gros » de Pier Paolo Pasolini. Enfin, ses scènes de montagne préférées sont les moments de montagne dans « Cinq jours ce printemps-là » de Fred Zinnemann.

 

 

Jérémy Zelnik

Jérémy est responsable des événements professionnels du festival, ce qui ne l'empêche pas de trouver du temps pour regarder plein de films pour participer au comité de sélection. Diplômé d'une prestigieuse école de commerce (nul n'est parfait...), il a été 5 ans banquier du cinéma, puis producteur de films et de documentaires après un passage par la production musicale. Ses films préférés sont les bons polars (c'est toujours mieux que les mauvais) et les histoires d'espionnage. Dans la bande, c'est celui qui manie le mieux l'art du compromis. Enfin pas toujours... Son film inavouable : "Manhattan" de Woody Allen - il devient inavouable d'être fan de Woody, le grand débat sur la différence entre l'artiste et la personne est ouvert ! Son film culte "Le Grand Sommeil" avec Humphrey Bogart et Lauren Bacall. Sa séquence culte : la partie de foot dans "La messe et finie" de Nani Moretti. Son méchant culte : Franck (Henri Fonda) dans "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone. Son animal culte : le Marsipulami (quelqu'un peut lui expliquer que ce n'est pas un vrai animal ? Moi je ne m'y risque pas). Enfin, sa scène de montagne préférée : La scène d'ouverture dans James Bond "L'espion qui m'aimait".

 

 

Gil Tanghe

Gil est assistante du Bureau des Films et des Invités du festival. Revenant d’une expatriation aux Etats-Unis où elle a fait un master en production audiovisuelle, elle est la petite nouvelle du groupe. Passionnée de cinéma indépendant, ses films préférés sont « Les Bêtes du Sud Sauvage » de Benh Zeitlin et « Mommy » de Xavier Dolan. Ses musiques de films indispensables sont « Long Nights » d’Eddie Vedder dans Into the Wild ou « The boy who wouldn't hoe corn » du Broken Circle Breakdown Bluegrass Band dans Alabama Monroe. Elle rêve secrètement d’adopter un chat et de l’appeler Marcello juste pour pouvoir dire sa réplique culte Marcello, come here de La Dolce Vita de Fellini. Son guilty pleasure réconfortant est la série « Friends ». Son méchant culte reste le juge Claude Frollo dans « Le Bossu de Notre Dame » de Disney, et son film de montagne préféré est «Le Secret de Brokeback Mountain ». 

 

 

Alice Nkamgna

Alice est la responsable du Bureau des Films. Elle a fait une licence de langues étrangères appliquées et un master en gestion de projets culturels. Elle passe la moitié de sa vie à Bruxelles où elle travaille pour le Brussels Short Film Festival et l'autre à Paris/Les Arcs pour un autre festival incroyable pour lequel elle travaille. Son genre de film préféré : les thrillers. Elle s'inspire des scènes de torture pour ceux qui prononcent le "N" de son nom de famille. Dans la bande, c'est la spécialiste du do-it-yourself/do-it-yourself-lover. Le film culte qu'elle peut voir et revoir encore : "Tout sur ma mère" d'Almodovar. Son méchant préféré : elle adore détester celui dont on ne doit pas prononcer le nom... Son animal culte : Croc Blanc. Sa scène de montagne favorite : la leçon de ski de Jean-Claude Dusse dans "Les bronzés font du ski". Pas très original, mais en effet on a rarement fait mieux...

 

 

Maria Raluca Hanea

Maria est notre ancienne responsable du Bureau des Films, elle s’est désormais engagée dans de nouvelles aventures mais continue de faire partie du Comité de sélection, pour notre plus grand bonheur. Après des études d’Histoire de l’Art et de cinéma, elle s’est mise à la programmation de festivals, mais aussi à la traduction et l’interprétation. Avec le temps, elle s’est tournée vers l’écriture et la traduction littéraire qui prennent de plus en plus de place dans sa vie. Elle est fascinée en général par la composition et par les artistes qui aboutissent à des formes nouvelles, à un langage propre. Son genre préféré : le documentaire de création. Dans l’équipe, elle met donc son petit grain de sel docu, elle défend « les imaginaires rêveurs et visionnaires qui nous extraient nous spectateurs et le cinéma lui-même de notre présent » (sic). Bref, on reconnait généralement sa patte dans un programme :) Son plaisir coupable qu’elle connait par cœur et qu’elle regarde pour se donner du courage : « Crazy Stupid Love » de John Recca et Glenn Ficarra. Son film culte : « The Savage Eye » de Ben Maddow, Sidney Meyers, Joseph Strick. Son méchant préféré : Billy the Kid. L’animal qui retourne son cœur : Slip, la chienne terriblement laide dans « Shawn le mouton ». Sa scène de montagne préférée : dans "Le Mur invisible", Martina Gedeck joue un personnage qui part à la montagne et se retrouve enfermée, tout comme les autres personnes, entre des murs aussi infranchissables que transparents tandis que la nature reprend ses droits sans crier gare. Terrifiant et fort !

 

 

Pierre-Emmanuel Fleurantin

Pierre-Emmanuel est co-fondateur et directeur général du festival. Après avoir fait une double maitrise en Art et Cinéma ainsi qu’Economie, puis un DESS de Droits de la Communication Audiovisuel à la Sorbonne, il occupe ses longues journées en produisant des films et des séries depuis 15 ans. Eternel grand garçon, son genre préféré reste et restera toujours le western. Dans le comité de sélection, en fin stratège, il s’est fait spécialiste du billard à trois bandes (non, avoir du goût et de l’autorité ne suffisent pas dans notre petit groupe…). Ses films préférés inavouables sont « Tonnerre sous les tropiques » de Ben Stiller et « François 1er » avec Fernandel, mais si vous lui demandez en public son film préféré, il répondra crânement « Dersu Uzala » de Akira Kurozawa. C’est vrai que ça en jette. Sa séquence culte, c’est la pêche au thon dans « Stromboli » et sa méchante qui le traumatise encore aujourd'hui c’est Medusa dans "Bernard et Bianca". Enfin, sa séquence de montagne culte, c’est quand les Bronzés mangent la Fougne dans « Les bronzés font du ski ». Ca lui rappelle son enfance dans les alpages, probablement…

 

 

Guillaume Calop

Guillaume est un des co-fondateur du festival et son délégué général. Par ailleurs éditeur de DVD de trucs rares et pas très connus (Chalet Pointu), genre courts métrages d’animation, c’est un cinéphile à spectre large, allant de la grosse comédie de Judd Apatow au film BMC (beau mais chiant). C’est un des défenseurs des courts-métrages dans la bande. Son film inavouable est « La mélodie du bonheur » de Robert Wise, on peut parfois le surprendre à chantonner « Do-Re-Mi » (en privé uniquement). Son film culte est « Les possibilités du dialogue » de Jan Svankmajer et sa séquence de cinéma préférée se trouve dans le film « Victoria » de Sebastian Schipper (vous la trouverez facilement, il n’y en a qu’une). Son animal favori, c'est Totoro (comment ça, c'est pas un vrai animal ?). Sa scène de montagne préférée : James Brown dans « Ski party » qui arrive à ski avec ses potes dans une soirée pour chanter « I feel good ».

 

 

Propulsé par FestiCiné