Programmation

Comité de sélection

Le comité de sélection

Les Arcs Film Festival sélectionne tous ses films en comité collégial. Nous sommes attachés à la diversité de parole, nous mêlons les hommes et les femmes, l'expérience et la jeunesse. Finalement, c'est Frédéric Boyer, notre directeur artistique, qui tranche les débats et prend les décisions, après une écoute attentive et respectueuse des différents avis. Les différents membres sont présentés, à l'exception du directeur artistique, dans l'ordre alphabétique décroissant, histoire de changer un peu.

Frédéric Boyer (comité longs métrages)

Frédéric est notre directeur artistique, le patron du comité de sélection, me direz-vous. Machiniste, disquaire, employé de vidéoclub, accessoiriste, perchman... Quel petit boulot n'a-t-il pas exercé au cours de sa longue carrière dans la musique et le cinéma ? Il a également dirigé la Quinzaine des réalisateurs et travaille actuellement comme directeur artistique pour le célèbre festival du film de Tribeca. La Cinémathèque française est sa deuxième maison (certains pourraient même dire sa première).

Le genre favori de ce cœur tendre est le mélodrame.

Dans l'équipe, il est toujours à l'écoute de ses collègues et change parfois d'avis sur les films (NDLR : c'est un euphémisme) pour faire croire au comité que le processus de sélection est démocratique. Au final, c'est lui qui prend la responsabilité du programme et qui répond à l'éternelle question du public "Pourquoi n'y a-t-il pas plus de comédies dans votre sélection ?"

Son plaisir coupable, c'est I am Sam, de Jessie Nelson.

Son film culte ? Pulp Fiction, de Quentin Tarantino.

Sa séquence préférée est celle culte de la douche dans Psychose d'Alfred Hitchcock, et encore plus le documentaire 78/52 qui lui est consacré. Vous trouvez ça banal ? Ok, creusons un peu plus : Frédéric ajoute alors toutes les scènes d'imitation de The Trip de Michael Winterbottom.

Son méchant préféré est Malcolm Mc Dowell dans Orange Mécanique, de Stanley Kubrick et son animal préféré le corbeau dans Des oiseaux, petits et grands de Pier Paolo Pasolini.

Enfin, ses scènes de montagne préférées sont celles de Five Days One Summer de Fred Zinnemann.

Jérémy Zelnik (comité longs métrages)

Jérémy est responsable des événements professionnels du festival, ce qui ne l'empêche pas de trouver du temps pour regarder plein de films pour participer au comité de sélection. Diplômé d'une prestigieuse école de commerce (nul n'est parfait...), il a été 5 ans banquier du cinéma, puis producteur de films et de documentaires après un passage par la production musicale.

Ses films préférés sont les bons polars (c'est toujours mieux que les mauvais) et les histoires d'espionnage.

Dans la bande, c'est celui qui manie le mieux l'art du compromis. Enfin pas toujours...

Son film inavouable : Manhattan de Woody Allen - il devient inavouable d'être fan de Woody, le grand débat sur la différence entre l'artiste et la personne est ouvert !

Son film culte c'est Le Grand Sommeil avec Humphrey Bogart et Lauren Bacall mais sa séquence culte c'est la partie de foot dans La messe est finie de Nani Moretti.

Son méchant préféré ? Franck (Henri Fonda) dans Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone.

Son animal culte : le Marsupilami (quelqu'un peut lui expliquer que ce n'est pas un vrai animal ? Moi je ne m'y risque pas).

Enfin, sa scène de montagne préférée est cette merveilleuse  scène d'ouverture dans James Bond L'espion qui m'aimait.

Solenn Touchard-Durmord (comité longs métrages)

Solenn est chargée de la communication du festival, après un bachelor en promotion d’événements culturels à l’ICART puis un master en Communication pour l’Audiovisuel à Paris 8, elle est de retour pour une troisième édition aux Arcs ! 

Son genre favori, les comédies horrifiques type What We Do in the Shadows et Shaun of the Dead !

Son plaisir (à peine) coupable c’est de suranalyser des teens movies (on ne juge pas hein !), pour leur donner une portée féministe sans pareille et rendre leurs lettres de noblesse à des films comme Jennifer’s Body de Karyn Kusama ou Clueless d’Amy Heckerling.

Son film en boucle ? Premier contact, le meilleur film d’alien, le meilleur film sur la transmission et le langage... En bref, un chef d'œuvre selon elle, mais son film européen fétiche c’est Les amours d’une blonde de Miloš Forman.

Son méchant préféré c’est l’antagoniste de Haute Tension, ce bleu de travail et cette ganache elle en a fait des cauchemars pendant longtemps… (m’en parle pas !)

Côté animal de fiction c’est toute la bande de Fantastic Mr Fox mais son préféré, c'est Ash, le fils atypique “he is so… different" !

La danse endiablée des Hoover sur Superfreak dans Little Miss Sunshine, c’est sa séquence de cinéma favorite (ça y est je l’imagine sur le dancefloor !) mais ses scènes de montagne préférées sont celles d’Ex Machina, parce que les sommets sont tout aussi épatants en été !  

Pascaline Meunier (comité courts et longs métrages)

La boss du bureau des films c’est Pascaline ! Après avoir fait des études cinématographiques et audiovisuelles à La Sorbonne Nouvelle, elle est chargée de la coordination de la programmation des films du festival et de la supervision logistique de nos invités.

Son genre favori c’est le docu-fiction mais son guilty pleasure c’est Mamma Mia, la comédie musicale tellement feel good (here we go again  !) ! 

Ses films cultes sont Faces et Husbands mais à vrai dire n’importe quel film de la filmographie de John Cassavetes ferait l’affaire ! Côté cinéma européen, son film de chevet serait plutôt le récent Martin Eden de Pietro Marcello.

Son méchant préféré, c’est Ben/Benoît Poelvoorde, le serial killer belge de C’est arrivé près de chez vous ! Des animaux de cinéma préférés, elle en a plein, mais si elle ne devait en adopter qu’une, ce serait Belle, la chienne de montagne des Pyrénées de Belle et Sébastien !

S’il ne fallait garder qu'une séquence de film, elle choisirait celle où l’exceptionnel casting de Mommy se met à chanter sur "On ne change pas" de Céline Dion dans le film de Xavier Dolan ! 

Enfin, ses paysages de montagne préférés sont ceux splendides d’Une vie cachée de Terrence Malick, un très beau film tourné dans les Alpes autrichiennes.

Jacques Kermabon (comité court métrages)

Il y a longtemps, Jacques a vendu de la passementerie et du tissu d’ameublement au Bon marché (à une époque où ce grand magasin portait encore bien son nom nous dit-il). Longtemps pion en collège et lycée et animateur de ciné-club à la CCAS, une maîtrise de lettres et un DEA de cinéma en poche, il rêve assez tôt d’être critique de cinéma. Il participe alors à la création de Bref –revue consacrée au court-métrage- en 1989 et en devient le rédacteur en chef pendant plus de vingt ans. Il publie cette année un livre consacré à un joyau du cinéma, Madame de…, de Max Ophuls (chez Yellow Now).

Son genre de prédilection : les bons films (on ne peut plus recevable)

Son guilty pleasure c'est la comédie dramatique Les amours d’Astrée et de Céladon d’Éric Rohmer mais son film culte c’est Partie de campagne, de Jean Renoir !

Sa séquence de cinéma favorite on la retrouve dans Sueurs Froides d’Alfred Hitchcock, quand Judy apparaît dans la chambre d’hôtel en ayant repris les apparences de Madeleine.

Son méchant de cinéma préféré ? Le colonel Kurtz dans Apocalypse Now et les Joker : du culte Jack Nicholson, au récent Joaquin Phoenix en passant par l’inoubliable Heath Ledger !

Son animal de cinéma favori c’est l’âne d’ Au hasard Balthazar de Robert Bresson et sa scène de montagne préférée : celle de la cabane au bord du précipice dans La Ruée vers l’or de Charlie Chaplin.

Finalement, sa musique de film préférée est celle de Wong Kar-Wai dans In the Mood for Love, envoûtante non ?

Lison Hervé (comité longs métrages)

Lison a fait une licence d’études cinématographiques à Rennes avant un master en production audiovisuelle à l’INA. Puis, elle a été vendeuse internationale de films (autrement dit, de l’autre côté, celui obscur, de la force) avant de faire son grand retour aux Arcs au poste de responsable artistique de l'Industry Village !

Dans la bande, c’est l’adepte des débats enflammés autour d’une raclette et/ou d’une fondue.

Son genre de film préféré : les films de serial killers/killeuses, et les teen-movies, encore mieux quand ça se croise (coucou Scream!).

Son film culte c’est La fureur de vivre de Nicholas Ray, et sa scène culte, celle de la voiture à la fin de Sur La Route de Madison.

En parlant de voiture, son méchant préféré c’est le pneu dans Rubber, on a rarement fait plus inquiétant.

Son animal de cinéma favori c’est le kangourou depuis qu’elle aurait aimé sauver tous ceux chassés dans la fameuse séquence éprouvante de Wake in Fright.

Finalement, quand on lui demande sa scène de montagne favorite, elle nous demande si les volcans, ça compte. Que voulez-vous, on ne peut pas lui refuser ! Du coup, elle vote directement pour la scène où Pierce Brosnan et la famille Wando fuient un nuage pyroclastique dans Le Pic de Dante. Méchant le nuage.

Pierre-Emmanuel Fleurantin (comité longs métrages)

Pierre-Emmanuel est co-fondateur et directeur général du festival. Après avoir fait une double maîtrise en Art et Cinéma ainsi qu’Economie, puis un DESS de Droits de la Communication Audiovisuelle à la Sorbonne, il occupe ses longues journées en produisant des films et des séries depuis 15 ans. Eternel grand garçon, son genre préféré reste et restera toujours le western.

Dans le comité de sélection, en fin stratège, il s’est fait spécialiste du billard à trois bandes (non, avoir du goût et de l’autorité ne suffisent pas dans notre petit groupe…).

Ses films préférés inavouables sont Tonnerre sous les tropiques de Ben Stiller et François 1er avec Fernandel, mais si vous lui demandez en public son film préféré, il répondra crânement Dersu Uzala de Akira Kurozawa. C’est vrai que ça en jette.

Sa séquence culte, c’est la pêche au thon dans Stromboli et la méchante qui le traumatise encore aujourd'hui c’est Medusa dans Bernard et Bianca.

Enfin, sa séquence de montagne culte, c’est quand les Bronzés mangent la fougne dans Les bronzés font du ski. Ca lui rappelle son enfance dans les alpages, probablement…

 

Guillaume Calop (comités courts et longs métrages)

Guillaume est un des co-fondateurs du festival et son délégué général. Par ailleurs éditeur de DVD de trucs rares et pas très connus (Chalet Pointu), genre courts métrages d’animation, c’est un cinéphile à spectre large, allant de la grosse comédie de Judd Apatow au film BMC (beau mais chiant). C’est un des fervents défenseurs de courts-métrages dans la bande.

Son film inavouable est La mélodie du bonheur de Robert Wise, on peut parfois le surprendre à chantonner « Do-Re-Mi » (en privé uniquement).

Son film culte est Les possibilités du dialogue de Jan Svankmajer et sa séquence de cinéma préférée se trouve dans le film Victoria de Sebastian Schipper (vous la trouverez facilement, il n’y en a qu’une).

Son animal favori, c'est Totoro (comment ça, c'est pas un vrai animal ?)

Sa scène de montagne préférée ? James Brown dans Ski party qui arrive à ski avec ses potes dans une soirée pour chanter « I feel good ».

 

Angèle Bouyssoux (comités courts et longs métrages)

En tant qu’assistante au bureau des Films, Angèle fait partie de la team « mater des films toute la journée ». Elle a commencé par un cursus de Design de mode à l’école Duperré mais aujourd’hui elle s’occupe de la régie copie du Festival et c’est aussi la reine des playlists, pas le même délire ! ;)

Son plaisir coupable ? C’est sans aucune honte qu'elle re-regarde Twilight chaque année, mais dès qu’elle a un moment de "down" elle s’envoie plutôt Paterson de Jim Jarmusch. C’est son rituel, son film en boucle !

Son film européen favori ? Dur de choisir mais peut-être Victoria de l’allemand Sebastian Schipper, en gardant une mention spéciale pour sa séquence de cinéma préférée : les quinze dernières minutes des Ailes du désir de Wim Wenders.

Si vous lui demandez son méchant fétiche elle vous parlera du juge DeMort dans Qui veut la peau de Roger Rabbit mais son animal de cinéma préféré c’est… Didier, le chien footballeur interprété par Alain Chabat (pourquoi pas après tout ?) !

Enfin, ses scènes de montagne préférées sont toutes celles de ski dans La Science des Rêves de Michel Gondry.

Maya Borreil (comités courts et longs métrages)

Maya c’est l'assistante du Bureau des films. Pour faire court, elle passe ses journées à visionner des films et à organiser la venue de leurs équipes. Diplômée d’un MBA d’ingénierie culturelle et management à l’ICART, c’est après une expérience au Festival de Cannes et une autre à la Semaine de la Critique, qu'elle nous a rejoint aux Arcs ! 

Son genre favori, en deux mots : Wes Anderson, mais son film européen fétiche est british, c'est Good Morning England ! Entre les acteurs, l’humour et la bande son, il y a absolument tout pour passer un bon moment sur ce bateau...

Son film culteAstérix et Obélix : Mission Cléopâtre, encore, toujours, à jamais ! Elle assume totalement de connaître toutes les répliques par cœur mais un peu moins son plaisir coupable : Grease (heureusement qu’il n’y a pas de karaoké au bureau…) !

Si elle ne devait garder qu’une séquence de cinéma, ce serait sans doute la claque cinématographique des dernières minutes d'Usual Suspects quand on comprend qu’on s’est fait berner pendant tout film... Pourtant son méchant préféré n’est pas Keyser Söze mais bien “Celui dont on ne doit pas prononcer le nom” et son célèbre serpent Nagini !

Pour finir, quand on lui demande sa scène de montagne préférée, elle pense tout de suite “Quand te reverrais-je, pays merveilleux” ! Comment oublier cette scène mythique des Bronzés font du ski !?

Propulsé par FestiCiné