14-21 décembre 2019 J-30

Programmation

Jury 2019

JURY LONG MÉTRAGE

 

Guillaume NICLOUX - Président 

Guillaume Nicloux est inclassable, auteur et réalisateur de nombreux films, du cinéma expérimental au triptyque noir, de la comédie décalée au film politique, du drame au faux-documentaire. Depuis La Religieuse, il inaugure un nouveau cycle dans lequel s’inscriventL’enlèvement de Michel Houellebecq, Valley of Love, The End et Les Confins du Monde. Depuis ses quatre collaborations avec Gérard Depardieu en 5 ans, il semble poursuivre une autre filiation avec Gaspard Ulliel. En 2018, Guillaume Nicloux a réalisé sa première série pour Arte/Netflix, Il était une fois. Thalasso est son dernier long métrage.

 

Santiago AMIGORENA

Après une enfance en Argentine et en Uruguay, Santiago Amigorena se fixe en France. En tant que scénariste, il travaille sur une trentaine de films, notamment avec Cédric Klapisch, Laurence Ferreira Barbosa, Brigitte Roüan, Agnès Merlet ou Juan Solanas. Gérant des Films du Rat depuis sa création en 1995, il produit une douzaine de courts métrages et sept longs métrages. En parallèle, il est aussi l’auteur de dix romans. Le premier film qu’il réalise, Quelques jours en septembre, est présenté en Sélection Officielle à Venise et Toronto et a été distribué dans plus de vingt pays. Son deuxième film, Another Silence, est de nouveau présenté à Venise en 2011. Les enfants rougesest son troisième long métrage.

© Gyula Czimbal / EPA-EFE/ Shutterstock

Ildikó ENYEDI

Ildikó Enyedi débute sa carrière dans le cinéma expérimental en tant que réalisatrice et artiste conceptuelle. Elle fut membre du collectif Indigo et du studio Balázs Béla - seul studio indépendant d’Europe orientale avant 1989. Elle remporte la Caméra d’Or à Cannes en 1989 avec son premier long métrage My XXth Century. Suivront de nombreux prix avec ses autres films présentés à Venise, Locarno ou encore Berlin. Elle remporte en 2017 l’Ours d’Or pour son film Corps et Âme, également nominé en 2018 pour l’Oscar du meilleur film étranger. Elle a participé aux jurys des festivals de Berlin, Venise, Shanghai, San Sebastian, Moscou, ... Son prochain film, The story of my wife met en vedette Léa Seydoux et Louis Garrel.

 

Nina HOSS

Dès 4 ans, Nina Hoss participe à des pièces radiophoniques avant de monter sur scène à 14 ans. Diplômée de l’Académie des Arts Dramatiques Ernst Busch de Berlin, elle signe son premier grand succès avec son rôle dansA Girl called Rosemary et devient en 2000 l’une des Shooting Stars de la Berlinale. Sa fructueuse collaboration avec Christian Petzold lui permet de remporter deux prix Adolf Grimm. Avec Yella, elle reçoit l’Ours d’Argent de la meilleure actrice à Berlin. Elle participe aux Jurys de Locarno, Berlin, Venise et devient membre de l’Académie des Arts. Elle fut membre de l’ensemble du Deutsches Theater à Berlin jusqu’en 2013 avant de rejoindre le Schaubühne. Elle apparaîtra prochainement dans la série Shadowplay.

© Bamberger

Atiq RAHIMI

Né à Kaboul en 1962, Atiq Rahimi écrit en farsiTerre et cendres en 2000 puis Les mille maisons du rêve et de la terreur et Le Retour imaginaire. Il réalise en parallèle des documentaires et une fiction tirée de Terre et cendres (Prix Regard vers l’avenir à Cannes). En 2008, il publie son premier roman en français Syngué sabour, pierre de patience qui reçoit le prix Goncourt et qu’il adapte au cinéma. Suivront Maudit soit Dostoïevski,La Ballade du calame, Les Porteurs d’eau etL’Invité du miroir (2020). Il réalise au Rwanda sa troisième fiction, Notre Dame du Nil, d’après le roman de Scholastique Mukasonga (2020). Il invente la callimorphie, mélange de dessin et de calligraphie, et expose ses œuvres à Paris et New York.

JURY COURT MÉTRAGE
© Alexandra Fleureatin

Houda BENYAMINA - Présidente 

En 2006, Houda Benyamina commence à réaliser ses premiers films avec ses propres moyens. Son premier moyen métrage, Sur la route du paradis,remporte de nombreux prix internationaux et est pré-sélectionné aux César. En 2016, elle réalise son premier long métrage Divines et remporte la Caméra d’Or au Festival de Cannes. Le film est nommé comme Meilleur film étranger aux Golden Globes et remporte trois César dont celui du meilleur premier film. Il est un succès public et critique. En 2019, elle réalise deux épisodes de la série The Eddy aux côtés de Damien Chazelle. Houda Benyamina est également fondatrice de l’association 1000 visages qui permet aux jeunes défavorisés d’accéder aux métiers du cinéma.

Agathe BONITZER

Fille de cinéastes, Agathe Bonitzer débute adolescente au cinéma, notamment dansLes Sentiments de Noémie Lvovsky. À 18 ans, Christophe Honoré la choisit pour incarner Marie Valois dans La Belle Personne. Depuis, Agathe Bonitzer a joué sous la direction de Jacques Doillon, Sophie Fillières, Pascal Bonitzer, Ado Arrietta Guillaume Nicloux, Agnès Jaoui, Thierry Binisti, Frédéric Videau, Jean Breschand ou encore Jeanne Labrune, tout en poursuivant un cursus de Lettres Modernes à La Sorbonne. En 2019, elle est l’héroïne de la série Osmosis, et apparaît dans Bêtes blondes d’Alexia Walther et Maxime Matray, ainsi que dans Les Enfants d’Isadora de Damien Manivel, sorti en novembre dernier.

Aurélie CHESNÉ

Aurélie Chesné est conseillère de programmes au pôle court métrage de France Télévisions depuis mai 2011. Elle programme les courts métrages de France 3, dans la case Libre Court. Aurélie Chesné travaille à France Télévisions depuis 2007 où elle occupait précédemment un poste dans l’Unité Documentaires de France 5. La Case Libre Court, programmée tous les vendredis soirs sur France 3, propose des thèmes variés et promouvant la diversité au sens large. De nationalité française ou étrangère, la programmation proposée souhaite faire découvrir les futurs talents et veille à accompagner au mieux les jeunes auteurs et réalisateurs dans leur parcours.

© Adrien Rebaudo

Aude GOGNY-GOUBERT

Aude Gogny-Goubert est actrice, autrice et réalisatrice. Issue du Théâtre classique, elle débute comme assistante metteur en scène à La Comédie-Française, multipliant les spectacles durant 6 ans. En intégrant successivement lePalmashow ou le collectif Golden Moustache, elle se fait connaître du grand public. Elle joue dans diverses séries pour Canal+, France 2, Arte ou dernièrement Netflix avec Marianne. En créant le programme Virago, elle met en lumière des femmes aux parcours extraordinaires mais méconnus dont un livre est en préparation.Aspirations (2019), son premier court métrage, lui ouvre la voie en tant que réalisatrice et lui permet dans la foulée de faire une comédie historique sur Alice Guy.

© Romain Rigal

Guillaume GOUIX 

Remarqué à 16 ans, Guillaume Gouix suit une formation au Conservatoire de Marseille et à l’École Régionale d’Acteur de Cannes. A sa sortie, il enchaîne les rôles secondaires et signe son premier rôle dans Les Lionceaux. Ayant fait ses armes au théâtre, il tourne avec nombre de cinéastes dont Richard Berry et Lucas Belvaux. En 2011, il réalise son premier court métrage sélectionné à la Semaine de la Critique puis est nommé Meilleur Espoir Masculin en 2012 aux César pour son rôle dans Jimmy Rivière. Son deuxième court métrage, Mademoiselle, est sélectionné en compétition à Venise en 2014. En 2018, il tourne avec Gaspard Ulliel dans Les Confins du Monde de Guillaume Nicloux. Mon Royaume est son nouveau court métrage.

Kacey MOTTET KLEIN 

Né en Suisse d’une mère française et d’un père américain, Kacey Mottet Klein est repéré lors d’un casting sauvage alors qu’il n’a que 7 ans. Il participe avant sa majorité à une douzaine de films en rôle principal. Il joue avec Isabelle Huppert, Léa Seydoux, Mathilde Seigner, Fanny Ardant, Sandrine Kiberlain ou encore Catherine Deneuve. Il reçoit plusieurs prix et mentions spéciales lors de festivals, dont deux fois celui du meilleur acteur suisse ainsi que deux nominations aux César pour L’Enfant d’en haut d’Ursula Meier et Quand on a 17 ans d’André Téchiné. En 2016, il acquiert avec les réalisateurs Olivier Vidal, Sébastien Maggiani et Rashed Mdini la société de production et de distribution Fratel films.

© Priit Pärn

Olga PÄRN

Diplômée en 2000 de l’Académie des Arts de Biélorussie en spécialisation gravure, Olga débute comme directrice artistique et animatrice avec ses parents au studio Belarusfilm, principalement sur l’animation sur sable. Elle étudie à La Poudrière et travaille comme storyboardiste à Paris. Depuis 2006, elle vit en Estonie et fait partie du studio Joonisfilm. Elle coréalise avec Priit Pärn 5 films, recevant en 2014 le Prix de l’Etat Estonien du meilleur film pour Le retour des aviateurs dont l’unique technique d’animation sur sable fut présentée par Olga dans divers pays. Elle enseigne aujourd’hui l’animation en tant que professeure associé à l’Académie estonienne et illustre des livres et des magazines.

Propulsé par FestiCiné