Programmation

Music Village

Les Arcs Film Festival resserre les liens entre musique et cinéma ! Entre un film et une piste de ski, venez danser sur concerts et DJ sets dans le décor à couper le souffle de la station des Arcs.

La Femme aux Arcs
Concert de "La Femme" en 2016

Les Arcs Film Festival déclare son amour à la musique à travers son « OFF » avec des concerts & DJ sets pour danser entre deux séances de ciné. Artistes émergents ou confirmés (sont déjà venus La Femme, Jain, L’Impératrice, Arnaud Rebotini, Lily Wood and the Prick, Superpoze…), entre pop, électro ou percussions élégantes, cette année encore découvrez notre programmation cinq étoiles !

Et comme chaque année, éditeur.rice.s, superviseur.se.s musicaux, compositeur.rice.s et labels sont les bienvenu.e.s sur la plateforme des Arcs Film Festival pour découvrir et échanger autour des projets en développement.

Stay tuned for more!

Programme 2021

BACHAR MAR-KHALIFÉ

Bachar Mar-Khalifé est originaire du Liban et sa famille déménage à Paris alors qu’il a six ans. Son enfance et son adolescence baignèrent dans la musique et la poésie. Le piano classique, le jazz, le hip-hop, l’électro et le répertoire traditionnel libanais seront ses sources d’inspiration, autant de styles qu’il s’amusera à réunir dans ses créations. Pianiste, compositeur, chanteur, percussionniste, il ne cesse de jouer de ses différentes casquettes.


Bachar Mar-Khalifé compte cinq albums à son actif dont le dernier On/Off est entièrement enregistré au Liban dans une maison en pierre, dans les montagnes au Nord de Beirut. Il signe également des bandes originales, dont récemment celles de « Sous le Ciel d’Alice » de Chloé Mazlo et « Mes Frères et moi » de Yohan Manca.

YUKSEK (DJ SET)

Yuksek est issu de la nouvelle vague de l’électro française, une scène foisonnante qui représente, en quelque sorte, le « deuxième acte » de la French Touch. Pianiste de formation, Pierre-Alexandre Busson, alias Yuksek, s’est donc fait un nom dans la musique électronique dès 2006 avant de sortir son premier album « Away from the sea » en 2009 mené par les tubes Tonight et Extraball, ainsi qu’une solide réputation en tant que producteur pour son travail aux côtés de Justice, Daft Punk, Birdy Nam Nam ou encore Vitalic.

Yuksek entretient également un rapport avec le cinéma, et ce dès 2008 en composant le générique de fin, aux côtés de la chanteuse Eve, du « Transporteur 3 » d’Olivier Megaton. Dès 2014, il est à la tête des bandes originales de « Senza Nessuna Pieta » de Michele Alhaique puis de « Marguerite et Julien » de Valérie Donzelli en 2015.
En 2019, son travail subtil et immersif est également remarqué sur la brillante série documentaire Netflix « GREGORY » de Gilles Marchant.


En 2021, il revient à la tête de la série événement « EN THERAPIE » par Eric Toledano et Olivier Nakache. Il signe également la musique de l’adaptation attendue de la BD de FabCaro, « Zaï Zaï Zaï Zaï » par François Desagnat, en compétition aux Arcs Film Festival.

OMAR JR.

Omar Jr. est la rencontre de S4v4g3 (guitariste des Naive New Beaters, qui ont déjà joué au festival) et El Nicolass (chanteur des Casablanca Drivers) qui continuent de distiller autour d'eux la bonne parole d'OMAR JR, l'homme au regard bleu agave qu'ils rencontrèrent lors d'un surf trip mystique au Mexique et qui est à l'origine du nom du groupe.

A travers les 10 titres de leur "Azul Agav", OMAR JR vous a concocté un cocktail molotov musical imprégné de rythmiques synthétiques assumées, de lignes de basse puissantes, de guitares fuzz acérées et de synthés vintages constituant l'écrin parfait pour la voix d'El Nicolass, le chanteur au registre vocal qui réunit voix d'anges et de démons dans la même et unique cage thoracique.

En cette période d'enfermement et de privations, cet album résonne comme une ôde à la fête qui dure jusqu'au petit matin, à ses excès, ses joies et ses écueils et bien évidemment à ses lendemains où chacun joue mentalement à coup de dés la redoutable partie du "quitte ou double".

Corine
© Shelby Duncan

Sorte de Philippe Katerine au féminin qui bouscule les codes et dérange, aussi à l’aise sur une croisière qui s’amuse que dans un bar interlope, Corine a ceci de commun avec Germaine Tillion et France Gall qu’elle résiste. A la morosité ambiante, aux querelles de chapelles musicales, à la misogynie qui voudrait qu’une chanteuse ait rarement de l’humour, qu’une bimbo soit bête, qu’une artiste jouant de son sex-appeal tapine, etc. Le plus épatant est que cette militante du cocktail à trois couleurs, du ceviche et du sauna pour tous rassemble. Parce que Corine prône le vivre-ensemble. Surtout s’il consiste à danser les bras levés, le torse luisant de sueur et compressés comme des sardines, sur un petit mètre carré de dancefloor.

Car cette folle du beat, vivant en permanence à 120 BPM, est restée fidèle à l’oecuménisme disco. Une musique surgie au coeur des années 70 dans les boîtes italo, afro ou latino-américaines de New York ou Miami et qui aura été, à ses débuts, l’apanage des minorité : les femmes, les homosexuels, les noirs, les latinos. Corine a ceci de commun avec Madonna et Guesch Patti d’avoir été une égérie gay quasi au berceau. Sa musique lascive et irrésistiblement groovy concourt à la renaissance moite d’une culture du désir, du plaisir et de l’extase dans les soirées de la capitale où l’on croise la fine fleur des nouvelles drag queens. Son nouvel album paraîtra en 2022. 

Contacts

Emeline Marabelle
Responsable du Music Village
emarabelle@lesarcs-filmfest.com

Loren Synnaeve
Chargée de coordination du Music Village
lsynnaeve@lesarcs-filmfest.com 

Jérémy Zelnik
Responsable des Evénements professionnels
jzelnik@lesarcs-filmfest.com

Propulsé par FestiCiné