Programmation

Jury 2022

JURY LONG MÉTRAGE

© Julian Torres

Roschdy Zem – Président le jury de la 14e édition des Arcs Film Festival

Roschdy Zem fait ses débuts dans J’embrasse pas d’André Téchiné, en 1991. Quatre ans plus tard, il tient l’un des rôles principaux dans N’oublie pas que tu vas mourir de Xavier Beauvois (Prix du jury du Festival de Cannes de 1995). 
Il enchaîne les films, parmi lesquels : Le plus beau métier du monde de Gérard Lauzier, En avoir ou pas de Laetitia Masson, Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau. Ses choix de rôles mêlent cinéma d’auteur, comédies populaires, films psychologiques et polars. 
En 2006, il décroche le Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes pour Indigènes, de Rachid Bouchareb. 

La même année, il réalise Mauvaise foi, pour lequel il partage l’affiche avec Cécile de France. S’en suivent Omar m’a tuer en 2011, inspiré de l’affaire Omar Raddad, puis Bodybuilder en 2014 et Chocolat en 2016. 
Persona non grata, son cinquième film en tant que réalisateur, réunit Nicolas Duvauchelle et Raphaël Personnaz (2019). 

Roschdy Zem poursuit parallèlement sa carrière d’acteur, qui l’amène à collaborer — entre autres — avec Rebecca Zlotowski dans la série Les Sauvages et avec Sylvie Verheyde dans Madame Claude. Il retrouve Pierre Jolivet (pour la 6e fois !), Xavier Beauvois, Rachid Bouchareb, ou encore Arnaud Desplechin pour Roubaix, une lumière, présenté au Festival de Cannes et pour lequel il est récompensé du César du meilleur acteur.

2022 : année très prolifique ! Son long-métrage, Les Miens, reçoit quatre nominations à la Mostra de Venise, où était également présenté Les Enfants des autres, de Rebecca Zlotowski. Il y donne la réplique à Virginie Efira. 
Roschdy Zem est également à l’affiche d’Enquête sur un scandale d'état de Thierry de Peretti, du Principal de Chad Chenouga (avec Marina Hands), de L'Innocent de Louis Garrel et de la série Netflix Notre-Dame, la part du feu

© Carole Bellaiche

 

Jeanne Balibar

Après sa sortie du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Jeanne Balibar entre à la Comédie-Française puis joue sous la direction de Stanislas Nordey dans Par les villages au Festival d’Avignon, de Frank Castorf dans La cousine Bette de Balzac ou Die Kabale der Scheinheiligen d’après Mikhaïl Boulgakov à la Volksbühne à Berlin.
Au cinéma, elle a tourné dans près de quarante films, réalisés par Mathieu Amalric (Mange ta soupe, Le Stade de Wimbledon), Olivier Assayas (Trois ponts sur la rivière, Clean), Laurence Ferreira Barbosa (J’ai horreur de l’amour), Maïwenn (Le Bal des actrices), Arnaud Desplechin, Christophe Honoré, Benoît Jacquot, Diane Kurys, Bruno Podalydès, Jacques Rivette ou Raul Ruiz. En 2018, elle reçoit le César de la meilleure actrice pour son interprétation du rôle-titre dans le film Barbara de Mathieu Amalric.
Jeanne Balibar a enregistré deux disques : Paramour (Dernière bande, 2003) et Slalom Dame (Naïve, 2006).

© Maud Bernos

 

Florencia Di Concilio

Saluée par la presse internationale, Florencia Di Concilio est une des artistes les plus prolifiques et versatiles de la nouvelle génération de compositeurs de musique. Elle a composé la musique originale de Les Années Super 8, de David et Annie Ernaux et Les Cinq Diables, de Léa Mysius, tous deux sélectionnés à la Quinzaine des Réalisateurs. Elle signe également la musique originale de No Hay Camino de Heddy Honigmann, Maestro(s) de Bruno Chiche, De Grandes Espérances de Sylvain Desclous et travaille actuellement la partition originale de Toutes pour Une de Houda Benyamina, et Madame de Sévigné d’Isabelle Brocard.

Elle a aussi signé la musique originale de Dark Blood, film posthume de River Phoenix, Ava de Léa Mysius, Just Kids de Christophe Blanc ou encore de Calamity: une enfance de Martha Jane Cannary, de Rémi Chayé, pour laquelle elle a remporté le prix de la meilleure musique au Festival de Bucheon en Corée du Sud, ainsi que le tout premier Prix Michel Legrand. 

© Tous droits réservés

 

Fanny Herrero

Scénariste, Fanny Herrero a collaboré à l’écriture de nombreuses séries – Les Bleus, Odysseus, Fais pas ci fais pas ça, Un village français, et Kaboul Kitchen. Elle est la créatrice de la série Dix pour cent, comédie sur la vie d’une prestigieuse agence artistique parisienne, qu’elle dirige de 2012 à 2018.
Véritable succès international, la série est récompensée des prix de la meilleure série et meilleur scénario en 2016 par l’Association des Critiques de Séries (ACS), d'un Globe de Cristal de la meilleure série en 2018 et 2019, du prix de la meilleure série 52’ au Festival de La Rochelle 2018, et d'un International Emmy Award de la meilleure série de comédie en 2021.
Elle crée et dirige ensuite la série Drôle, actuellement sur Netflix.

© Tous droits réservés

 

Filippo Meneghetti

Réalisateur italien né à Padoue, Filippo Meneghetti a fait ses premières expériences en travaillant dans le circuit du cinéma indépendant à New York. Il réalise ensuite les courts métrages Undici (en coréalisation avec Piero Tomaselli), L’Intruso et La Bête, sélectionnés et récompensés dans des dizaines de festivals internationaux.
En 2019, il réalise son premier long métrage, Deux, remarqué dans plus de quatre-vingts festivals dans le monde et vendu dans plus de trente pays. Deux a reçu plus de vingt-cinq prix en France et à l’international, dont le César du meilleur premier film et deux prix Lumière (meilleur premier film et meilleures actrices pour Martine Chevallier et Barbara Sukowa). Le film a été nommé au Golden Globes comme meilleur film étranger et choisi par la France comme candidat aux Oscars 2021.

© Fred Gervais-Depuis

 

Nadia Tereszkiewicz

Nadia Tereszkiewicz est une comédienne franco-finlandaise. En 2017, elle incarne Nora, le personnage principal de Sauvages de Dennis Berry. Entre 2018 et 2019, elle est à l’affiche de Persona non grata de Roschdy Zem et de Seules les bêtes de Dominik Moll, ce qui lui vaudra une nomination aux Révélations des César. Nadia s’illustre ensuite à la télévision dans la série Possessions de Thomas Vincent et elle fait un passage dans la dernière saison de Dix pour cent. Cette année, on l’a vue dans Baby-sitter de Monia Chokri, Tom de Fabienne Berthaud, et Les Amandiers de Valeria Bruni-Tedeschi, sélectionné en Compétition Officielle à Cannes. On la retrouvera prochainement dans La dernière reine de Damien Ounouri, présenté à la Mostra de Venise, École de l’air de Robin Campillo et Mon Crime de François Ozon. Elle tourne actuellement sous la direction de Stéphanie Di Giusto dans La Rosalie, inspiré de la célèbre femme à barbe du XIXème siècle.

JURY COURT MÉTRAGE

© Paul Guilhaume

 

Léa Mysius - Présidente

Léa Mysius sort diplômée de La Femis en 2014. Elle réalise trois courts métrages sélectionnés et primés dans des festivals : Cadavre exquis, Les Oiseaux-tonnerre et L’Ile jaune coréalisé avec Paul Guilhaume.
Son premier long métrage, Ava, est présenté dans de nombreux festivals, notamment La Semaine de la Critique à Cannes, avant de sortir en salles en 2017.
Les Cinq diables, son second long métrage, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, est sorti en septembre dernier.
Elle est aussi scénariste et écrit pour d’autres réalisateurs tels qu'Arnaud Desplechin, André Téchiné, Stefano Savona, Claire Denis ou encore Jacques Audiard.

 

 

© Tous droits réservés


Shirine Boutella

Shirine Boutella grandit à Alger avant de s’installer en France. Très active sur les réseaux sociaux, elle se fait d’abord connaître comme influenceuse, totalisant à ce jour plus de 3 millions d’abonnés.
En 2019, elle tourne dans le premier long métrage de Mounia Meddour, Papicha, qui remporte le César du meilleur premier film. Elle joue ensuite dans la fiction Mention particulière et dans la saison 2 de la série Validé. En 2021, elle donne la réplique à Omar Sy dans la série populaire Lupin et à Michaël Youn dans la série Fugueuse. On la retrouve également sur grand écran dans Les Fantasmes de David et Stéphane Foenkinos. Elle décroche le premier rôle dans Christmas Flow, la mini-série de Netflix, et un second rôle dans Miskina, la pauvre, disponible sur Amazon Prime.

© Dantstudio/H&K


Céleste Brunnquell


Née à Paris en 2002, Céleste Brunnquell commence le théâtre à l’âge de onze ans. En 2018, elle est repérée lors d’un cours au Théâtre de l’Atelier par la réalisatrice Sarah Suco, qui la choisit pour le rôle principal de son premier film, Les Eblouis (2019). À la suite de son interprétation remarquée, elle reçoit le prix d’interprétation féminine, la Salamandre d’or, décerné par le Jury Jeunes du Festival du film de Sarlat et est nommée aux César, en 2020, dans la catégorie meilleur espoir féminin.
Elle joue ensuite dans la série Arte En Thérapie, show-runnée par le duo Eric Toledano et Olivier Nakache. En 2021, elle tourne sous la direction de Sébastien Marnier dans L’Origine du mal. Elle a récemment terminé le tournage du nouveau film d’Erwan Le Duc, La fille de son père, aux côtés de Nahuel Pérez-Biscayart, ainsi que du premier long-métrage de Céline Rouzet, En attendant la nuit.

© Tous droits réservés


Jacques Kermabon


Homme aux mille casquettes, Jacques Kermabon est rédacteur en chef de la revue du film d'animation Blink Blank, programmateur à l’Institut audiovisuel de Monaco, correspondant de la revue québécoise 24 Images et chargé de cours à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Ancien rédacteur en chef de la revue Bref, ancien membre du comité de sélection court métrage du Festival de Cannes et ancien sélectionneur des courts métrages aux Arcs Film Festival, Jacques Kermabon est également l'auteur des Vacances de Monsieur Hulot (1988) et Madame de… (2019), chez Yellow Now.
Enfin, CinémAction n°47, « Les Théories du cinéma aujourd'hui », 1988 ; Pathé premier empire du cinéma, Centre Pompidou, 1994 ; Parcours du cinéma en Ile-de-France, 1995 ; Une encyclopédie du court métrage français (avec Jacky Evrard), 2003 ; Du praxinoscope au cellulo, un demi siècle de cinéma d’animation en France, 2007 ont été publiés sous sa direction.

© Guillaume Malheiro


Sofian Khammes


Diplômé du Conservatoire, Sofian Khammes fait ses débuts dans Le Convoi de Frédéric Schoendoerffer, avec Benoît Magimel. La même année, il tourne pour Karim Dridi dans Chouf, présenté au Festival de Cannes 2016. On le retrouve dans Le Monde est à toi de Romain Gavras, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2018. Il enchaîne les courts métrages et les projets : Poissonsexe d'Olivier Babinet, La Nuée de Just Philippot ou encore Un Triomphe d'Emmanuel Courcol, avec Kad Merad. Ce rôle lui vaut le Valois du meilleur acteur au Festival d'Angoulême.
Cette année, on a pu le voir dans Mes Frères et moi de Yohan Manca (présenté à Cannes dans la section Un Certain Regard), Sentinelle sud de Mathieu Gérault, Enquête sur un scandale d'État de Thierry de Peretti et Novembre de Cédric Jimenez.
En 2023, il tiendra le rôle principal de la série policière BRI.

© Matthew Brook


Soko


Soko est auteure-compositrice-interprète et actrice. En 2006, elle décroche son premier rôle important dans Mes copines de Sylvie Ayme. Son rôle aux côtés de François Cluzet et Emmanuelle Devos dans
A l’origine de Xavier Giannoli, lui vaut sa première nomination aux César dans la catégorie « Meilleur espoir féminin », en 2010.
On la retrouve ensuite dans Bye Bye Blondie de Virginie Despentes ; face à Vincent Lindon dans Augustine d’Alice Winocour, puis dans La Danseuse de Stéphanie Di Giusto, aux côtés de Mélanie Thierry et Gaspard Ulliel – pour lequel elle est nommée aux César 2017 dans la catégorie « Meilleure actrice ».
Plus récemment, elle tourne dans Mayday de Karen Cinorre avec Mia Goth et sort son troisième album, Feel Feeling.

Propulsé par FestiCiné