Le festival

Archives

Jury


LE JURY LONGS MÉTRAGES 

© duchili
ASGHAR FARHADI – Président du Jury de la 15e édition des Arcs Film Festival

Né en 1972, le réalisateur iranien Asghar Farhadi fait ses débuts en tant que réalisateur de cinéma avec le film Danse dans la poussière (2002). Après le succès du film À propos d’Elly (2009), qui lui vaut l'Ours d’Argent du meilleur réalisateur à la Berlinale, il touche le public du monde entier avec Une séparation (2011), pour lequel il remporte plus de soixante-dix prix internationaux dont l’Oscar et le César du meilleur film étranger. Il quitte ensuite l’Iran pour la France afin de réaliser Le Passé (2013), qui vaut à Bérénice Béjo le Prix d’interprétation féminine du Festival de Cannes en 2013. Asghar Farhadi retrouve finalement l’Iran pour tourner Le Client (2015). Sélectionné en Compétition au Festival de Cannes, le film remporte le Prix du scénario et le Prix d’interprétation masculine (Shahab Hosseini). Il devient le plus gros succès d’Asghar Farhadi qui reçoit le deuxième Oscar de sa carrière. Son dernier film, Un héros (2021), remporte le Grand Prix du 74ème Festival de Cannes.

Biographie complète d'Asghar Farhadi

Photo : Rachael Woodson © Flammarion
CHRISTINE ANGOT

Christine Angot a écrit une vingtaine de romans, dont Léonore, toujours (1994), L’Inceste (1999), Un amour impossible (prix Décembre 2015), Le Voyage dans l’Est (prix Médicis 2021), ainsi que des pièces de théâtre et des scenarios. En 2004, son roman Pourquoi le Brésil (2002) est adapté au cinéma avec Pourquoi (pas) le Brésil par Laetitia Masson. En 2018, Catherine Corsini adapte Un amour impossible au cinéma. Christine Angot a travaillé avec Claire Denis pour le scénario d’Un beau soleil intérieur, adapté notamment de ses livres Rendez-vous (2006) et Le Marché des amants (2008), et pour celui de Avec Amour et acharnement, adapté de son roman Un tournant de la vie (2018). Nous la découvrirons prochainement en tant que réalisatrice avec son tout premier film, Une famille

© Arno Lam
REBECCA MARDER

Rebecca Marder fait ses premiers pas d’actrice à l’âge de dix ans. Elle joue notamment dans Demandez la permission aux enfants d’Éric Civanyan (2007), ou encore dans La Rafle de Roselyne Bosch (2010), et décroche en 2011 le Prix du meilleur espoir féminin au Festival de la Fiction de La Rochelle pour son interprétation du rôle-titre dans le téléfilm Emma d’Alain Tasma. Après une formation au Conservatoire du 13ème arrondissement de Paris, elle est admise au Théâtre national de Strasbourg puis intègre la Comédie-Française en juin 2015, devenant ainsi la plus jeune pensionnaire depuis Isabelle Adjani. Elle y enchaine les rôles et poursuit en parallèle son parcours au cinéma et à la télévision. En 2018, elle tourne aux côtés de Fabrice Luchini et Leïla Bekhti dans Un homme pressé puis sous la direction de Philippe Faucon dans la mini-série Fiertés pour Arte. L’année suivante, elle est à l’affiche de Deux Moi de Cédric Klapisch, avant d’incarner la fille d’Isabelle Huppert dans La Daronne de Jean-Paul Salomé. En 2020, elle participe au premier film de Suzanne Lindon Seize Printemps. La même année, elle est à l’affiche de Tromperie d’Arnaud Desplechin et Sandrine Kiberlain lui offre le rôle-titre de son film Une jeune fille qui va bien, présenté en séance spéciale à la Semaine de la Critique 2021. Après avoir tourné avec Michel Leclerc pour Les goûts et les couleurs, Rebecca Marder conclue l’année 2022 avec Simone, le voyage du siècle d’Olivier Dahan. Au printemps 2023, la comédienne est à l’affiche de La Grande Magie de Noémie Lvovsky, Mon crime de François Ozon et De grandes espérances de Sylvain Desclous.

© Adrien Toubiana
IRÈNE DRÉSEL

Techno haute en couleur aussi sensuelle que frontale, voilà comment décrire en quelques mots le monde d’Irène Drésel. Après deux EP consécutifs, Rita (2017) et Icône (2018), son premier album, Hyper Cristal, a vu le jour au printemps 2019 et son dernier album, Kinky Dogma, est sorti en juin 2021. Elle participe à de nombreux festivals d’envergure comme Le Printemps de Bourges, Fnac Live, Les Vieilles Charrues, Scopitone, Ososphère, Arte Concert ou Fusion Festival. En parallèle de la scène, elle fait ses premiers pas dans le monde du cinéma en signant la B.O. du film À plein temps d’Eric Gravel. Elle remporte le César de la meilleure musique originale et devient alors la première femme de l’histoire à remporter un prix dans cette catégorie.

© Alexandra Fleurantin
VINCENT LACOSTE

Vincent Lacoste est révélé dans Les Beaux Gosses en 2009. Après plusieurs comédies à succès, il joue dans Hippocrate (nomination au César du Meilleur Acteur). En 2016, il enchaîne Peur de rien, Tout de suite maintenant, Saint Amour et Victoria. En tête d’affiche de Première Année et Amanda c’est avec Plaire, aimer et courir vite qu’il revient à Cannes en 2018. Il tourne dans Deux Fils, Chambre 212, et incarne le héros de Mes jours de gloire. Il est aussi au casting de De nos frères blessés, Illusions perdues (César du Meilleur acteur dans un second rôle), Le Lycéen, Fumer fait tousser et en duo avec Sandrine Kiberlain dans Le Parfum vert. En 2023, on le retrouve dans Un métier sérieux et dans Le Temps d’aimer.


LE JURY COURTS MÉTRAGES 

© Jérôme Tripier-Mondancin
MONA ACHACHE - Présidente du jury court

Autodidacte, Mona Achache se forge comme assistante mise en scène, puis scripte, sur des fictions et des documentaires. Après deux courts-métrages et un documentaire, Le Hérisson, son premier long-métrage librement inspiré du roman de Muriel Barbery "L’Elégance du Hérisson", sort en 2009 en France puis dans plus de trente pays. Son second long-métrage, Les Gazelles sort en 2013. Elle poursuit son élan éclectique en écrivant pour elle et pour d’autres, et réalise plus d'une vingtaine de téléfilms, unitaires, documentaire et épisodes de séries pour TF1 (HPI), France 2, Arte ou Netflix. Son dernier film, Little Girl Blue, avec Marion Cotillard, est inspiré de la vie et des écrits de sa mère, Carole Achache, et a été présenté en sélection officielle du Festival de Cannes 2023.

© Christophe Brachet
PATRICK FABRE

Après des études de journalisme, Patrick Fabre intègre l’équipe du magazine Première en 1987. En 1992, il quitte la presse écrite pour la radio et devient jusqu’en 2006 « le monsieur cinéma » de la radio Europe 2. Parallèlement, en 1993, il participe à la création du Festival de Gérardmer et travaille ensuite deux ans comme sélectionneur et programmateur des Festivals de Cognac et Deauville. 
En 1995, il entre à Studio magazine comme journaliste et critique cinéma jusqu’en 2008. Durant cette période il est également chroniqueur cinéma à la télévision sur Canal+ ou TPSstar et rédacteur en chef des émissions DVDmag sur TPSstar et Jour de fête sur France 2. De 2004 à 2019, il a été le présentateur officiel de la montée des marches du Festival de Cannes. Depuis 2008, il est le maitre de cérémonie du Festival du Film Francophone d’Angoulême, dont il anime également les master classes. En 2009 il est nommé directeur artistique du Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz. Il a réalisé plusieurs documentaires sur le cinéma : Cédric Klapisch ce qui le meut (2008), Les garçons et Guillaume… de la scène à l’écran (2014), Les Un César nommé espoir (2018), Cinéma au féminin pluri(elles) (2019), César Première (2020) et Les ados, têtes à clap ! (2021). Il a également réalisé deux courts métrages : La moustache de Charles Bronson et Rue des Roses. Il a en projet deux longs métrages de fiction, Toi le garçon et L’étincelle et vient de terminer l’écriture de sa première pièce de théâtre : Le désordre des choses.

 

© Piergab
FANNY SIDNEY

Fanny Sidney intègre la classe libre du Cours Florent avant d'intégrer la prestigieuse école de cinéma FEMIS.
Elle commence par une carrière de comédienne avant de se tourner vers l’écriture et la réalisation de plusieurs courts métrages lors de son cursus. La jeune femme débute à la télévision en 2005 en apparaissant dans des fictions populaires comme Diane, femme flicCommissaire Moulin ou RIS, police scientifique. Elle fait ensuite ses premiers pas sur grand écran en 2008 dans Mesrine, l'ennemi public numéro 1. Elle joue ensuite des petits rôles dans Populaire aux côtés de Romain Duris, dans Respire sous la direction de Mélanie Laurent et dans Hippocrate où elle donne la réplique à Reda Kateb et Vincent Lacoste. 
Fanny est surtout connue pour son interprétation de Violette dans Hard, série sur l'univers de la pornographie et pour sa participation à la shortcom Casting(s) aux côtés de Pierre Niney. La jeune actrice connaît ensuite un boum de popularité grâce à son rôle de Camille Valentini dans Dix pour cent, série se déroulant dans le monde des agents de comédiens dont les 4 saisons sont disponibles sur Netflix. Après être passée par la section réalisation de la Fémis, elle porte maintenant une double casquette d’actrice-réalisatrice. Elle a présenté au Festival Séries Mania ces deux series: Jeune et Golri (OCS) qui a le prix de la Meilleure série et Brigade Mobile (Arte).

 

 

 

© Arno Lam
VICTOR BELMONDO

Victor Belmondo fait sa première apparition au cinéma en 2015 dans La Vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc. Puis, entre 2017 et 2018, il obtient des rôles plus conséquents dans les films Vous êtes jeunes, vous êtes beaux de Franchin Don et Versus de François Valla. C’est en 2019 que la réalisatrice Lisa Azuelos lui offre une belle partition dans son film Mon bébé. En 2021, Victor Belmondo est la tête d’affiche d’Envole-moi de Christophe Barratier, et est également au casting d’Albatros, de Xavier Beauvois. Victor entame l’année 2023 avec les films et séries à succès Arrête avec tes mensonges d’Olivier Peyon, et Bardot de D. et C. Thompson. Dernièrement au casting de Marie-Line et son juge, on le retrouvera prochainement dans le très beau film de Gaël Morel Vivre, Mourir, renaître.

© Lara Gasparotto
LUCIE DEBAY

Lucie Debay débute sur les planches dans des spectacles de Falk Richter, Armel Roussel, Claude Schmitz. En 2014, elle tourne Melody de Bernard Bellefroid, pour lequel elle reçoit plusieurs prix d’interprétation notamment le Magritte du meilleur espoir féminin. Elle fait ensuite la rencontre de réalisateurs comme Diastème (Un Français), Jessica Woodworth et Peter Brosens (King of the Belgians présenté à la Mostra de Venise), Guillaume Senez (Nos Batailles, présenté à la semaine de la critique et qui lui vaut son second Magritte). Elle tient le haut de l’affiche dans Hunted de Vincent Paronnaud, Une Vie Démente de Ann Sirot et Raphael Balboni,A la Folie de Audrey Estrougo, et retrouve Claude Schmitz dans le film éponyme, Lucie Perd son Cheval, doux mélange entre réalité et fiction. En 2023, Lucie Debay présente deux films au Festival de Cannes: Le syndrome des amours passées de Ann Sirot et Raphaël Balboni et Augure de Baloji. On la retrouvera prochainement dans la série historique Fortune de France et dans le prochain long-métrage de Marta Bergman : L’enfant bélier.

 

© Tous droits réservés
MEES PEIJNENBURG

Né à Amsterdam en 1989, Mees Peijnenburg est diplômé de la Netherlands Film Academy. Il est nommé à deux reprises pour un Ours de Cristal à la Berlinale pour ses courts-métrages Un creux dans mon coeur et Les Cowboys pleurent aussi, et remporte un Veau d'or pour son film We Will Never Be Royals. En 2016, il reçoit le prestigieux Dutch Directors' Guild Award, qui récompense la réalisation la plus remarquable de l'année, pour Un creux dans mon coeur. Il est ensuite sélectionné pour participer à La Résidence du Festival de Cannes où il écrit son premier long-métrage, Paradise Drifters, dont la première a lieu à la Berlinale en 2020. Il prépare actuellement son nouveau long métrage, Volcano


LES INVITÉS D'HONNEUR

© Alexandra Fleurantin
BÉRÉNICE BEJO 


Récompensée en 2013 du prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour son rôle dans Le Passé d’Asghar Farhadi et en 2012 du César de la Meilleure actrice pour son rôle dans The Artist de Michel Hazanavicius, pour lequel elle est également nommée aux Oscars, Bérénice Bejo a été révélée au grand public grâce au film Meilleur Espoir Féminin de Gérard Jugnot en 2000.

Elle tourne à la fois en France et à l’étranger, sous la direction notamment de Joachim Lafosse, Marco Bellocchio, Tran-Anh Hung, Pablo Trapero, Sergio Castellitto, Tom Shoval…En 2016, elle monte pour la première fois sur les planches pour la pièce Tout ce que vous voulez, mise en scène par Bernard Murat et elle danse aux côtés de Sylvain Groud dans Trois Sacres. Récemment à l’affiche de Sous le tapis de Camille Japy et Le Colibri de Francesca Archibugi, elle sera prochainement dans le film Sharks in Paris, réalisé par Xavier Gens pour Netflix.

© Sina Östlund
RUBEN ÖSTLUND

Après des études à l’Université de Göteborg, Ruben Östlund réalise son premier long-métrage, THE GUITAR MONGOLOID, en 2005, et remporte le prix FIPRESCI au festival du film de Moscou. 

Ses films suivants sont présentés au Festival de Cannes, à commencer par Involuntary, sélectionné à Un Certain Regard. Il remporte l'Ours d'or à la Berlinale pour son court métrage Incident bancaire qui lui donne l'occasion d'expérimenter d’autres styles et techniques. Cette expérimentation se concrétise dans Play, présenté à la Quinzaine des réalisateurs et pour lequel il remporte le Nordic Film Prize (le prix scandinave le plus prestigieux). Son quatrième film, Snow Therapy, est présenté à Un Certain Regard et remporte le Prix du Jury. Il est aussi nommé pour un Golden Globe et présélectionné pour un Oscar. Ruben Östlund retourne à Cannes en Compétition avec The Square pour lequel il remporte la Palme d'or avant d’être nommé pour un Golden Globe et un Oscar. Son dernier long-métrage, Sans filtre, est sélectionné en Compétition au Festival de Cannes où il remporte sa seconde Palme d’or. Le film reçoit trois nominations aux Oscars : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original. 


Palmarès

Flèche de cristal

Slow

Slow

Marija KAVTARADZE

Grand Prix du Jury

La Salle des Profs

La Salle des Profs

Ilker ÇATAK

Prix du public

Le Successeur

Le Successeur

Xavier LEGRAND

Prix d'interprétation féminine

Dimitra Vlagkopoulou dans Animal

Animal

Animal

Sofia EXARCHOU

Prix d'interprétation masculine

Gáspár Adonyi-Walsh dans L'Affaire Abel Trem (Explanation For Everything)

Explanation For Everything

Explanation For Everything

Gábor REISZ

Prix de la meilleure photographie

Nathalie Durand pour Le Successeur

Le Successeur

Le Successeur

Xavier LEGRAND

Prix de la meilleure musique originale

Marvin Miller pour La Salle des Profs (The Teacher's Lounge)

La Salle des Profs

La Salle des Profs

Ilker ÇATAK

Prix du Jury Jeune

Sweet Dreams

Sweet Dreams

Ena SENDIJAREVIĆ

Prix du meilleur court métrage

27

27

Flóra Anna BUDA

Mention spéciale court métrage

/Imagine

/Imagine

Anna APTER

Prix Cineuropa

Explanation For Everything

Explanation For Everything

Gábor REISZ

Prix Université de la sélection Hauteur

Green Border

Green Border

Agnieszka HOLLAND

Prix des Cinglés du Cinéma

Sous hypnose

Sous hypnose

Ernst DE GEER

Programmation

Compétition – long métrage
Animal

Sofia EXARCHOU 

Explanation For Everything

Gábor REISZ 

Holly

Fien TROCH 

Slow

Marija KAVTARADZE 

Sweet Dreams

Ena SENDIJAREVIĆ 

The Hypnosis

Ernst DE GEER 

The Successor

Xavier LEGRAND 

The Teachers' Lounge

Ilker ÇATAK 

Through the Night

Delphine GIRARD 

Compétition – court métrage
/Imagine

Anna APTER 

27

Flóra Anna BUDA 

A Day in the Life of a Female Frame

Ilke PADDENBURG 

A Short Trip

Erenik BEQIRI 

A Study of Empathy

Hilke RÖNNFELDT 

Blow!

Neus BALLÚS 

iNTELLIGENCE

Jeanne FRENKEL, Cosme CASTRO 

Intrusion

Gunnur MARTINSDÓTTIR SCHLÜTER 

Maurice's Bar

Tom PREZMAN, Tzor EDERY 

The Ballad

Christofer NILSSON 

The Best Short Film of All Time

Alexander PESKADOR 

The Film Might Be White

Sebastian JOHANSSON MICCI 

The Last Straw

Andrias HØGENNI 

The Warm Place

Natalia UVAROVA 

Tits

Eivind LANDSVIK 

Wild Summon

Karni ARIELI, Saul FREED 

Focus – long métrage
Black Book

Paul VERHOEVEN 

Bloody Marie

Guido VAN DRIEL, Lennert HILLEGE 

Borgman

Alex VAN WARMERDAM 

Brimstone

Martin KOOLHOVEN 

Kiddo

Zara DWINGER 

Silver Haze

Sacha POLAK 

The Red Turtle

Michael DUDOK DE WIT 

They Call Me Babu

Sandra BEERENDS 

Focus – court métrage
A Single Life

Job ROGGEVEEN, Joris OPRINS, Marieke BLAAUW 

Foster

Jordi WIJNALDA 

It's Nice in Here

Robert-Jonathan KOEYERS 

Jona/Tomberry

ROSTO 

Pig

Jorn LEEUWERINK 

Spotless

Emma BRANDERHORST 

Wall #4

Lucas CAMPS 

Documentaires
Vivre avec les loups

Jean-Michel BERTRAND 

Jeunesse – long métrage
And the king said, what a FANTASTIC MACHINE

Axel DANIELSON, Maximilien VAN AERTRYCK 

Elaha

Milena ABOYAN 

Four Souls of Coyote

Áron GAUDER 

Kensuke's Kingdom

Neil BOYLE, Kirk HENDRY 

Kiddo

Zara DWINGER 

Kina & Yuk : renards de la banquise

Guillaume MAIDATCHEVSKY 

Robot Dreams

Pablo BERGER 

Rosa and the Stone Troll

Karla NOR HOLMBÄCK 

Sirocco and the Kingdom of the Winds

Benoît CHIEUX 

The inventor

Jim CAPOBIANCO, Pierre-Luc GRANJON 

Vivre avec les loups

Jean-Michel BERTRAND 

Jeunesse – court métrage
Le Petit monde de Léo

Giulio GIANINI 

Talent Village
Assoiffé

Lisa SALLUSTIO 

Hot Dog

Alma BUDDECKE, Marleen VALIEN 

Last time

Rinaldas TOMAŠEVIČIUS 

Ma Mère et moi

Emma BRANDERHORST 

Norwegian Offspring

Marlene Emilie LYNGSTAD 

Nothing holier than a dolphin

Isabella MARGARA 

Stuck together

Anna WOWRA 

Sweet Tooth

Joséphine DARCY HOPKINS 

Tears Come From Above

Manon STUTZ, Margaux FAZIO 

Sommet
All of Us Strangers

Andrew HAIGH 

Apolonia, Apolonia

Lea GLOB 

Eternal

Ulaa SALIM 

Film Surprise

 

Holly

Fien TROCH 

Le Molière imaginaire

Olivier PY 

On the pulse

Alix DELAPORTE 

The Beast

Bertrand BONELLO 

The Falling Star

Dominique ABEL, Fiona GORDON 

The Peasants

DK WELCHMAN, Hugh WELCHMAN 

The Successor

Xavier LEGRAND 

Playtime
20,000 Species of Bees

Estibaliz URRESOLA SOLAGUREN 

A Chef for Dalí

David PUJOL 

Europa

Sudabeh MORTEZAI 

Four little adults

Selma VILHUNEN 

Jupiter

Benjamin PFOHL 

Life's a Bitch

Xavier SERON 

Love and Revolution

Alejandro MARÍN 

Poor Things

Yórgos LÁNTHIMOS 

The Hidden Web

Piotr ADAMSKI 

The Invisible Fight

Rainer SARNET 

The Theory of Everything

Timm KRÖGER 

White Plastic Sky

Tibor BÁNÓCZKI, Sarolta SZABÓ 

Avant-premières
A Silence

Joachim LAFOSSE 

Antarctica Calling

Luc JACQUET 

Bonnard, Pierre and Marthe

Martin PROVOST 

First Case

Victoria MUSIEDLAK 

Infested

Sébastien VANIČEK 

La Ferme des Bertrand

Gilles PERRET 

La Vie de ma mère

Julien CARPENTIER 

Les SEGPA au Ski

Hakim BOUGHERABA, Ali BOUGHERABA 

Madame Hofmann

Sébastien LIFSHITZ 

Making Of

Cédric KAHN 

No love lost

Erwan LE DUC 

On the pulse

Alix DELAPORTE 

Rosalie

Stéphanie DI GIUSTO 

Sidonie In Japan

Elise GIRARD 

Séance spéciale – long métrage
Along Came Love

Katell QUILLÉVÉRÉ 

La Chimera

Alice ROHRWACHER 

Snow Therapy

Ruben ÖSTLUND 

The Animal Kingdom

Thomas CAILLEY 

The Artist

Michel HAZANAVICIUS 

The Past

Asghar FARHADI 

The Square

Ruben ÖSTLUND 

Séance spéciale – court métrage
Flow

Adriaan LOKMAN 

Mukbanger

Hugo BECKER 

Tears Come From Above

Manon STUTZ, Margaux FAZIO 

Winter

Jean-Benoît UGEUX 

Séance spéciale – séries
Haven of Grace

Vincent Maël CARDONA 

Hauteur
Apolonia, Apolonia

Lea GLOB 

Green Border

Agnieszka HOLLAND 

Melk

Stefanie KOLK 

Solitude

Ninna PÁLMADÓTTIR 

Woman Of...

Małgorzata SZUMOWSKA, Michal ENGLERT 

Oscar au ski
Blaga's Lessons

Stephan KOMANDAREV 

Excursion

Una GUNJAK 

Four Souls of Coyote

Áron GAUDER 

Photophobia

Ivan OSTROCHOVSKY, Pavol PEKARČÍK 

Smoke Sauna Sisterhood

Anna HINTS 

Songs of Earth

Margreth OLIN 

The Promised Land

Nikolaj ARCEL 

Déplacer les Montagnes – long métrage
Animal

Sofia EXARCHOU 

Antarctica Calling

Luc JACQUET 

Apolonia, Apolonia

Lea GLOB 

Four Souls of Coyote

Áron GAUDER 

Green Border

Agnieszka HOLLAND 

Holly

Fien TROCH 

Kensuke's Kingdom

Neil BOYLE, Kirk HENDRY 

La Ferme des Bertrand

Gilles PERRET 

Love and Revolution

Alejandro MARÍN 

Madame Hofmann

Sébastien LIFSHITZ 

Slow

Marija KAVTARADZE 

Songs of Earth

Margreth OLIN 

The Animal Kingdom

Thomas CAILLEY 

The Hypnosis

Ernst DE GEER 

Through the Night

Delphine GIRARD 

Vivre avec les loups

Jean-Michel BERTRAND 

White Plastic Sky

Tibor BÁNÓCZKI, Sarolta SZABÓ 

Woman Of...

Małgorzata SZUMOWSKA, Michal ENGLERT 

Déplacer les Montagnes – court métrage
Blow!

Neus BALLÚS 

Propulsé par FestiCiné